Rhum passion et passion du rhum

L’hiver est là. Le ciel s’est chargé d’une épaisse couverture grise. Le moral des troupes s’affaisse. Alors . . . pour apporter un peu de chaleur et  que le soleil brille au moins dans nos cœurs, nous avons décidé de vous faire voyager quelques minutes aux Antilles en vous proposant une petite recette de Rhum arrangé à la passion.

Notre rhum arrangé aux fruits de la passion, c’est le préféré des copains qui ne quittent plus le salon sans lui avoir fait sa fête. Voici comment faire:

Acte 1 : Choisir son rhum

Le rhum le plus souvent utilisé est le rhum blanc agricole, aux alentours de 50°, comme Dillon, Lamauny, Saint James ou Damoiseau, Bologne sont très biens. Nous, on a choisi le Rhum HSE.

Acte 2 : Choisir son récipient

Le Rhum arrangé se conserve dans des récipients en verre pour éviter qu’un gout soit donné par le contenant et pouvoir surveiller la macération (et aussi parce que c’est plus joli). Côté forme, pensez à une ouverture large pour que les fruits puissent y entrer et en sortir. Les bocaux de type « Le Parfait », avec leur joint caoutchouc qui permettent de fermer de manière hermétique, sont très souvent utilisés (pour que tout soit parfait, ce sont ceux que nous avons choisi). Le seul inconvénient c’est qu’ils laissent une assez grande surface de rhum et de fruits flottants, mais nous n’avons pas trouvé mieux !

rhum arrangé passion

Acte 3 : Choisir ses ingrédients

Vous pouvez réaliser vos rhums arrangés selon vos envies et votre humeur avec les fruits et épices de votre choix.

Pour un maximum de saveurs, nous vous conseillons d’utiliser des fruits frais, non traités et choisis à maturité afin que leurs arômes se diffusent un maximum.

Pour les épices, nous vous recommandons d’utiliser des gousses la vanille coupées en 2 (dans le sens de la longueur hein !) afin de libérer plus rapidement les graines et d’accélérer la macération.

rhum

Acte 4 : On prépare

  • Coupez les fruits de la passion en 2, videz la pulpe dans le récipient
  • Ajoutez les gousses de vanilles et 100 grammes de sucre roux
  • Arrosez le tout de rhum agricole
  • Goutez et ajustez pour trouver l’équilibre (plus de fruits ou plus de sucre)

Acte 5 : On mélange

On branche la sono, on écoute « Zouk la sé sèl médikaman nou ni » de Kassav, on se déhanche sur ce rythme endiablé et on mélangepour libérer tous les arômes.

Acte 6 : On laisse reposer (étape la plus difficile)

C’est à la 6eme étape que les choses se compliquent : l’attente! Armez-vous de patiente car le temps de macération est de 3 mois minimum . . . La bonne nouvelle c’est que pendant ce temps, vous pouvez faire autre chose (c’est pas rien), mais surtout, vous pouvez gouter votre préparation, rectifier et ajuster. (Attention toutefois car si vous goutez trop souvent, vous risquez de tout boire !)

Acte 7 : La dégustation

Les mois sont passés, le grand jour est arrivé, vous pouvez enfin servir votre rhum arrangé, fait avec passion et a consommer avec modération.

A la votre.

Mars Say

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *